Crise d’angoisse : déceler les symptômes une heure avant leur apparition

16.04.2016

 

Selon une étude publiée dans la revue Biological Psychiatry, des changements physiologiques commencent à se manifester une heure avant le déclenchement d’une attaque de panique (ou crise d’anxiété).

 

Selon cette recherche, une quinzaine de changements surviennent au niveau de la respiration au moins une heure avant que l’on ne ressente l’apparition réelle de l’attaque de panique qui est perçue subitement au travers de sensations physiques intenses.

 

Cette altération de la respiration est notamment accompagnée d’une accélération du rythme cardiaque. 

 

Peu de changements additionnels surviennent au moment ou la crise d'anxiété se fait pleinement ressentir. Cela implique que nous sommes davantage sensibles à une accumulation de perturbations physiologiques très subtiles qui se produisent uniquement avant la crise.

 

Cette étude souligne également la présence d’un niveau de dioxyde de carbone (CO2) anormalement bas chez les patients, ce qui témoigne d’une hyperventilation chronique. Ce niveau de CO2 augmente peu avant le début de l’attaque et est corrélé avec la perception de l’anxiété, la peur de mourir et les douleurs thoraciques. 

 

De précédentes recherches avaient déjà suggéré que l'augmentation de CO2 pouvait entraîner un sentiment d'étouffement et agir comme un déclencheur de panique.

 

 

 

 

Please reload

Posts les plus lus

Faire sa propre thérapie du bonheur

April 26, 2018

1/7
Please reload

Derniers posts
Please reload

Archives