Rechercher

Partager ses expériences positives permet de lutter contre notre tendance naturelle à se focaliser s

Selon plusieurs recherches en sciences sociales nous vivons trois fois plus d’expériences positives que d’expériences négatives dans notre quotidien. Pourtant, nous sommes tous plus facilement interpelés par les aspects négatifs de nos expériences ; nous avons plutôt tendance à voir ce qui ne fonctionne pas correctement et à ne retenir que cela. Ceci en raison d’un biais cognitif (une tendance naturelle à commettre des erreurs de jugement) appelé biais de négativité. Ce biais psychologique nous amène à accorder plus d’importance aux expériences négatives. Echanger et partager avec ses proches ce qu’il y a de positif dans notre quotidien amplifie le bénéfice qu’on en a déjà tiré et contribue